Home>BIRD Magazine>TOUT POUR L’ IMAGE
BIRD Magazine

TOUT POUR L’ IMAGE

ANUNCIADA CARAMELO
Après plus de 2500 ans, dirais-je, que la formule du sage chinois, l’immense philosophe Confucius, “Une image vaut mille mots” est encore assez suggestive. Il est vrai que parfois une image vaut mieux que mille mots, mais nous assistons, tous les jours, à une vraie avalanche de photos et images qui ont le pouvoir de nous faire croire que la vie des autres est parfaite ou pénible, ce qui nous mène, souvent, à juger et à prendre des conclusions hâtives.
Depuis quelques années les réseaux sociaux ont proliféré, et si d’une part ils sont devenus essentiels pour transmettre rapidement beaucoup d’informations, il est bien vrai que, pour certains, ils sont devenus le chemin de la gloire, pour tous ceux qui veulent faire succèss et se transformer dans de vraies stars.
Détrompez-vous si vous croyez que ce phénomème touche seulement les adolescents, qui utilisent les réseaux pour avoir leur grand moment et sauter dans les feux de la rampe.Tous les jours nous sommes bombardés par les fameux selfies, qui sont à la mode, et personne n’y échappe, comme les hommes politiques, chanteurs, acteurs , tout le monde veut pérenniser le moment. 
Depuis le fameux selfie d’Ellen De Generes, lors de la cérémonie des Oscars, le 2 mars à Hollywood 2014, qui réunissait Kevin Spacey, Jennifer Lawrence, Jared Leto, Lupita Nyongo’o et son frère, Bradley Cooper, Channing Tatum, Angelina Jolie, Brad Pitt , Julia Roberts et Meryl Streep, que la mode des selfies se propage comme des champignons et, quand on voyage, où qu’on aille,voilà que tout le monde appuie sur la touche du portable et qui prend des selfie , au lieu d’admirer les beaux paysages, les monuments et jouir la compagnie des amis.Tout cela pour prouver qu’ils ont été à l’endroit…! 
Dans mon métier, je me souviens du jour où je suis sortie d’une salle de classe et, dans le coin d’un couloir, quelle ne fut ma surprise, quand j’ai vu un groupe de jeunes adolescents, qui autour d’un portable, postaient des photos sur snapchat, en faisant des grimaces et en souriant. 
Il est bien vrai, que jusqu’à ce jour, je n’avais jamais compris pourquoi mes élèves se précipitaient sur la boîte, où étaient stokés leurs téléphones mobiles, quand ils entendaient la sonnerie pour aller à la récrée. Du coup, tout était clair et je suis restée bouche bée, quand ils m’ont expliqué qu’ils avaient hâte de publier et voir quelles étaient les meilleures photos publiées et tout ça pour voir qui était plus populaire. Après les avoir alerté pour les dangers de l’exposition publique, je ne pouvais pas leur en vouloir, puisqu’ il est normal de désirer, à tout prix, être populaire à leur âge. En tous cas, les excès, quand voit des adultes qui prennent des photos à de grandes hauteurs, à côté d’ animaux sauvages, qui mettent leur vie en danger pour avoir la bonne photo, on ne peut pas laisser de les critiquer, ceux qui font tout pour avoir la bonne image, pour avoir leur moment de gloire, donnant ainsi un mauvais exemple.

Pour quelques personnes, et surtout pour les adolescents, le Selfie n’est qu’un moyen de recueillir l’approbation de la société, mais il faut le faire d’une façon ludique et distanciée de cette société ultranarcissique.

Et encore à propos d’une bonne image, un de ces soirs, je regardais une émission, qui présentait le cas de quelques personnes qui vivent en souffrance, à cause de leur image, dans les cas concrets, elles avaient du surpoids, ce qui n’est pas considéré normal par la société et, en écoutant ces personnes, encore une fois bouche bée, je les écoutais dire que la société ne leur permettait pas d’avoir une vie normale, comme d’emmener les enfants à l’école, travailler où avoir une vie sociale, parce qu’on leur repprochait d’avoir une image qui ne correspond pas aux normes définies par cette société.
Personne ne sait dire exactemment ce qui rend une personne laide ou belle, cela est un mystère, mais la société devrait établir aussi des critères pour pouvoir étiquetter et punir ceux qui créent des stéreotypes, selon leurs critères.
Heureusement que les mentalités changent et je me réjouis quand je vois, par exemple, les déclarations d’un des mannequins de Victoias’s Secret, Erin Heatherton, qui dans le magazine Time , invoque les raisons qui l’ont poussée, à l’âge de vingt-quatre ans, en 2013, à quitter Les Anges. Selon celle-ci , la marque, lui exigeait de perdre du poids, alors qu’elle faisait de l’exercice deux fois par jour et que son corps ne répondait pas aux exigeances.
En France la loi Santé interdit de défiler à des mannequins avec un IMC inférieur à 18 et cette mesure, qui vise lutter contre la maigreur excessive et qui mène à l’anorexie, a aussi été prise en Espagne Italie et Israël.
Pour contrarier l’image parfaite, et le selfie, nous avons les uglies (“affreux” en anglais), où des vedettes n’ont pas peur de se montrer sans maquillage, mal coiffées et courent le risque d’être critiquées , cependant elles devancent les moqueurs en postant des images au naturel, sans retouches et sans photoshop.
Tout le monde sait que chaque époque , chaque pays, chaque endroit établit des critères d’image et de beauté, pourtant, il est important, que chaque personne surmonte ces critères avec sa personalité et avec de la sûreté, parce que dans un monde dominé par l’image, malheureusement, nous avons appris à ne plus croire à la réalité.

Deixe uma resposta

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Este site utiliza o Akismet para reduzir spam. Fica a saber como são processados os dados dos comentários.