Home>BIRD Magazine>L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU PORTUGAL
BIRD Magazine

L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU PORTUGAL

ANUNCIADA CARAMELO
Jusqu’à cette année la coordination de l’enseignement du portugais en France , disposait de 86 enseignants employés par L’Institut Camões qui enseignait la langue portugaise et la culture dans environ 423 écoles , pour un total de près de 15.000 étudiants . Le 19 juillet la France et le Portugal ont signé la Déclaration conjointe sur l’éducation portugais et français. 
Les ministres de l’Education de la France et du Portugal, Najat Vallaud-Belkacem et Tiago Rodrigues Brandão, ainsi que le Ministre des Affaires étrangères de la République portugaise, ont signé à Paris, une politique «Déclaration», pour renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la langue.
Ayant comme base l’expérience du dispositif Enseignement Langues Cultures D’Origine (ELCO) , le nouveau dispositif d’Enseignements Internationaux de Langues Etrangères (EILE) bénéficiera d’un encadrement, d’un accompagnement et d’une coordination, tant du point de vue des programmes et enseignants, comme du point de vue pedagogique. 
Ce pas est d’une grande importance car il vient renforcer le rôle du Portugais comme langue étrangère vivante dans le système éducatif français , mais le Portugal s’engage également à développer l’enseignement du français deuxième langue étrangère dans le système éducatif portugais.
Pendant beaucoup d’années les élèves portugais pouvaient choisir, en 7ème ( 5ème année), étudier le français ou une autre matière comme éducation technologique. Les dernières 15 années en 7ème ( 5ème), 8ème ( 4ème) et 9ème ( 3ème), dans quelques écoles, les élèves choisissaient l’espagnol ou le français, donnant priorité à l’anglais comme langue étrangère. Beaucoup de ces élèves arriven 12ème année, terminale, où à la fin de la faculté, et ils se rendent compte que la langue française leur ouvre les portes pour aller travailler dans les pays francophones, leur donne accès à des stages, comme l’Eramus , accès aux grandes organisations europèennes et enterprises. 
Autrefois pour avoir une bonne formation academique il fallait étudier la philosophie, le latin, les mathématiques, le français, jouer un ou deux instruments, les grands auteurs de l’antiquité, entre autres.
Il me semble que nous vivons dans une société, de consommation immédiate et instantanée , dans laquelle tout sert l’ immédiat et si autrefois les matières édifiaient la culture générale de chaque élève, aujourd’hui , souvent , les sujets et matières étudiés ne servent qu’à atteindre un objetif.
Quand il s’agit de l’apprentissage des langues il paraît qu’il ne reste aucun doute quant à son importance et quant au rôle que chacune joue dans les différentes époques et sociétés. Au Portugal , par exemple, l’espagnol est devenue une langue très importante pour tous ceux qui veulent étudier médecine en Espagne, l’anglais est la langue universelle, le mandarin a commencé à être important avec les affaires en Asie, l’importance de l’allemand est réapparue avec le départ de nombreux ingénieurs en Allemagne à la recherche d’un emploi et on s’interroge pourquoi les programmes du Ministère de L’Education Portugaise comprennent si peu d’heures. de français.
La signature de cette Déclaration conjointe sur l’éducation du portugais et du français vient, peut-être, nous rappeler que nous avons beaucoup de portugais qui travaillent en France et ( d’autres pays francophones) que beaucoup d’entre eux veulent que leurs enfants et petits-enfants apprenent la langue de Camões, cependant il me semble qu’il est urgent que les programmes portugais renforcent le número d’heures d’enseignement du français.

Deixe uma resposta

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Este site utiliza o Akismet para reduzir spam. Fica a saber como são processados os dados dos comentários.