Home>BIRD Magazine>ET SI NOUS RESPECTIONS LES DROITS DES ENFANTS?
BIRD Magazine

ET SI NOUS RESPECTIONS LES DROITS DES ENFANTS?

ANUNCIADA CARAMELO 
Contrairement à ce qui est recommandé et est défini par la” La Convention des Droits de l’enfant”, adoptée par l’Assemblée générale à l’Organisation des Nations Unies le 20 Novembre 1989 et ratifiée par le Portugal le 21 Septembre de 1990 , beaucoup d’enfants ne jouissent pas d’un des droits, qui me semble être cruciale pour leur développement sain, qui est le droit de jouer. conformément à l’article 31-1. Les États parties reconnaissent que tout enfant a le droit au repos et aux loisirs, le droit de participer à des activités ludiques et récréatives selon leur âge et de participer librement à la vie culturel et artistique. 2. Les Etats parties respectent et favorisent le droit de l’enfant de participer pleinement à la vie culturelle et artistique et encouragent l’organisation à son intention de moyens appropriés de loisirs et d’activités récréatives, artistiques et culturelles, dans des conditions d’égalité.
Quand on compare les horaires et les activités de nos enfants d’il y a dix ans on se rend compte qu’ils ont le temps tellement rempli que nous nous demander comment les enfants de six et sept ans réussissent à se tenir debout, souvent, jusqu’à huit heures du soir. Beaucoup des ces enfants que je connais ont deux ou trois activités parascolaires au cours de la semaine et le week-end, le samedi et le dimanche elles ont les les horaires remplis avec de leçons de musique au conservatoire , des scouts, des cours de catéchisme et tant d’autres activités . Le pire est que les enfants passent environ sept à huit heures en classe et après les activités parascolaires ils ont une surcharge de devoirs incroyable. On se demande si les messieurs/dames qui sont dans les bureaux des ministères de l’éducation ont pensé que la journée n’a que vingt-quatre heures et qu’il est important de jouer. C’est en jouant que les enfants apprennent à décider, à négocier, à travailler, à penser et à créer. Un autre drame est celui des ordinateurs/ tablettes que les parents mettent dans les mains des enfants pour les amuser et les tenir occupés. D’un point de vue du développement, ce genre d’interaction avec le monde remplit l’enfant de réponses automatiques, en inhibant la créativité et ouvrant la voie à une incidence plus élevée à de problèmes. Après on se questionne pourquoi il y a de plus en plusd’enfants hyperactifs, avec déficit d’attention, anxiété et tants d’autres problèmes psychologiques et neurologiques .
Les enfants sont “prisonniers” des activités considérées normales par les adultes, comme aller de salle en salle, d’activité en activité ou alors avec des tablettes à la main. Souvent j’entends beaucoup d’adultes dire :-“Quand j’étais à l’école, il n’y avait tant d’enfants hyperactifs ou avec déficit d’attention” et moi je et je ris à l’intérieur et je pense que, dans notre temps, nous jouions dans la rue, il n’y avait pas autant de technologies à la portée de la main, nous avions du temps pour courir, pour jouer et interagir avec nos pairs. Ainsi, je conclus avec une question: et si nous respections les droits des enfants?

Deixe uma resposta

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Este site utiliza o Akismet para reduzir spam. Fica a saber como são processados os dados dos comentários.